EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L’UTILISATION DE COOKIES OU AUTRES TRACEURS AFIN DE RÉALISER DES STATISTIQUES DE VISITES.

Plateforme poisson-zèbre (Ze-NEURO)

Présentation

Présentation

La plateforme poisson-zèbre ZeNeuro au sein du laboratoire MMDN permet de développer de nouveaux modèles in vivo afin de comprendre les processus de dégénérescence neuronale.

Nous avons établi une expertise dans le développement et l’analyse du système nerveux central et périphérique et nous hébergeons actuellement environ 30 lignées transgéniques et mutantes.

zeneuro1

Nous suivons les premières étapes de la neurotoxicité visible dès deux jours de développement chez le poisson-zèbre. L’atteinte neuronale peut ainsi être suivie directement à l’échelle de la cellule et de l’organisme, avec notamment l’analyse comportementale avec la plateforme de phénotypage ZebraSens. Nos modèles nous permettent de tester des protéines candidates ou des composés à visée thérapeutique.

Cette plateforme accessible à la communauté scientifique a permis de développer en collaboration différents projets :

  • Impact des pesticides et des perturbateurs endocriniens sur le système nerveux (V. Perrier, U1198)
  • Etude de gènes candidats dans la SLA (INM, Montpellier)
  • Etude de gènes candidats dans les neuropathies optiques (INM, Montpellier)

D’autre part, cette plateforme est impliquée dans la validation fonctionnelle pour des agents à visée thérapeutique dans des thématiques variées :

  • Nanoparticules (IBMM, Montpellier)
  • Etude de composés théranostics (EPHE- Université de Bourgogne)
  • Validation d‘agents protecteurs du vieillissement, inhibiteurs de sirtuins (EPHE- Centre de Recherche Saint-Antoine)

Nous assurons l’encadrement d’étudiant(e)s (Master Bio-Santé/Biotin M1, M2, Master EPHE), ingénieur(e)s, doctorant(e)s, post-doctorant(e)s et chercheur(e)s pour les techniques de microinjection à différents stades, pour la manipulation d’embryons et larves pour l’imagerie. Par ailleurs, tous les utilisateurs sont formés aux bonnes pratiques d’utilisation du modèle (zootechnie, expérimentation, réglementation).

zeneuro2 zeneuro3
 

Cellules ciliées de l’oreille (cristae), lignée Brn3c-GFP, une atteinte de cette structure peut conduire à des défauts d’équilibre et d’audition

 

Protéine Tau humaine exprimée dans le système nerveux (vert) en interaction avec la microglie (rouge)

Équipe

Mireille Rossel, responsable scientifique

rossel

Maître de conférences, EPHE

Contact : mireille.rossel(at)umontpellier.fr / mireille.rossel(at)ephe.sorbonne.fr

Téléphone : 04 67 14 38 15

Nicolas Cubedo, responsable zootechnie et microinjection

nico

Assistant ingénieur Inserm

Contact : nicolas.cubedo(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 38 15

Références

  • Barbereau C, Yehya A, Silhol M, Cubedo N, Verdier JM, Maurice T, Rossel M. Alterations in Brain-Derived Neurotrophic Factor signaling contribute to tauopathy development in zebrafish. Pharmacol Research, 2020, 158:104865. doi: 10.1016/j.phrs.2020.104865.
  • Laroui N, Cubedo N, Rossel M, Bettache N. Improvement of cell penetrating peptide for efficient siRNA targeting of tumor xenografted in zebrafish embryos. Advanced Therapeutics, 2020, Volume 3, Issue 2, doi.org/10.1002/adtp.201900204.
  • Chudinova A, Rossel M, Vergunst AC, Le Masson G, Camu W, Raoul C, Lumbroso S and Mouzat K. In vivo experimental models. Amyotrophic Lateral Sclerosis and Frontotemporal Degeneration , 2019, 20: 160–18.
  • Arribat Y, Mysiak KS, Lescouzères L, Boizot A, Ruiz M, Rossel M and Bomont P. Sonic Hedgehog repression underlies gigaxonin mutation-induced motor deficits in giant axonal neuropathy. J. Clin. Invest. 2019, 129: 5312–5326.
  • Angebault C, et al. Recessive mutations in RTN4IP1 cause isolated and syndromic optic neuropathies. American Journal of Human Genetics, 2015,; 97:754-60.
  • Huc-Brandt S, Hieu N, Imberdis T, Cubedo N, Silhol M, Leighton PLA et al. Zebrafish prion protein PrP2 controls collective migration process during lateral line sensory system development. PloS One 2014; 9: e113331.

Figures

Cellules ciliées de l’oreille de larve de poisson-zèbre, marquées par la protéine fluorescente verte GFP. L’oreille est délimitée par les pointillés blancs et contient 3 groupes visibles de cellules ciliées, les cristas (encadrés blancs), dont les longs cils sont caractéristiques. Un agrandissement d’un des groupes montre la structure de ces cellules. Une atteinte de cette structure peut conduire à des défauts d’équilibre et d’audition.

figure