Enseignants-chercheurs

Bartolami Sylvain

bartolami

Docteur, Maître de Conférences, University of Montpellier

Contact : sylvain.bartolami(at)univ-montp2.fr / sylvain.bartolami(at)umontpellier.fr

Equipe 5: Biologie intégrative de la neurorégénérescence

Site web : http://schwann.free.fr

Curriculum-vitae

Presentation 

After a bachelor in animal physiology (University Grenoble I), I moved to Brighton and took part in a research project studying the development of the chick inner ear (University of Sussex, Prof. Richardson’s Lab). Then, I undertook a master degree in Biochemistry Molecular and Cellular Biology (University Montpellier 2) followed by a PhD degree (Prof. Pujol’s Lab, University Montpellier 2). The subject of my thesis was the characterisation of the muscarinic innervation in the cochlea. My postdoc was carried out at the University of Michigan (Prof. Schacht’s Lab) where I studied the motile behaviour of the auditory cells. Back to France , I jointed a team involved in the neurobiology of balance disorders (Prof Sans and Dr Chabbert, University Montpellier 2 and Montpellier Institute of Neurosciences) and started, amongst others, researches on the physiology of transitional cells of the vestibular neuroepithelium and on the proliferative properties of the vestibular Schwann cells. In the past years, I kept on working in the glial cell field and got involved in the study of the molecular mechanisms underlying the myelinisation of peripheral nerves by Schwann cells (Dr Tricaud’s team, Montpellier Institute of Neurosciences). At present, the Profs Perrin and Verdier (University of Montpellier, MMDN Lab) proved me with the opportunity to start a new challenge: understanding the glial cell responses following spinal cord injury. Our goal is to determine conditions that will favour neuroregeneration in lesioned spinal cord. (List of publications is given in the curriculum vitae file)

Chevallier Nathalie

silhouette f

Maître de conférences Université de Montpellier

Contact : nathalie.chevallier(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 36 89

Equipe 2 - Groupe 2: "Impact Environmental sur la maladie d'Alzheimer et sur les maladies apparentées"

Cubaynes Sarah

scubaynes

Maître de conférences, EPHE

Contact : sarah.cubaynes(at)umontpellier.fr / sarah.cubaynes(at)ephe.sorbonne.fr

Téléphone : 04 67 14 39 80

Equipe 3 : Longévité et Vitalité

 

Devau Gina

devau

Docteur en Neurosciences,

Habilitation à Diriger des Recherches

Maître de Conférences, HC, Université de Montpellier

Contact : gina.devau(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 48 30

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Présentation 

Enseignante et chercheuse en neurosciences, j’enseigne à la Faculté des Sciences de l’Université de Montpellier. Je suis responsable de 8 Unités d’Enseignement en Licence et Master. Mes thèmes de recherche se sont orientés vers les processus de régulation. Au cours de ma thèse, j’ai étudié  étudier la régulation de l’activité tyrosine hydroxylase les neurones du locus cœruleus par la sérotonine. Dans le laboratoire Inserm U254 puis U432, j’ai travaillé sur la transmission glutamatergique et ses régulations dans les cellules sensorielles et dans les noyaux vestibulaires et cochléaires.  Depuis 2005, dans le laboratoire Inserm U710 devenu U1198, j’ai initié une approche transcriptomique afin de rechercher les gènes dont l’expression est modifiée par le vieillissement ou par la maladie de type Alzheimer dans le cerveau du primate lémurien Microcebus murinus. Cette étude a commencé avec des données issues de puces à ADN Affymetrix et s’est poursuivie avec des données de séquençage à haut débit. Les analyses des données ont permis de montrer des profils transcriptomiques caractéristiques  en fonction de l’âge ou de la pathologie.  Différents gènes impliqués dans la réorganisation cellulaire, dans l’altération de l’activité synaptique, du métabolisme protéique et lipidique, ont été détectés comme très discriminants. Ces travaux ont été permis par différents financements Région Languedoc-Roussillon et fond interministériel "DiaTrAl", National Plan Alzheimer “PRANET“, Européen FP7 "BrainCAV". Très impliquée dans la diffusion des connaissances vers le grand public, je participe à un groupe de réflexion coordonné par Boris Cyrulnik et Antoine Lejeune sur le processus de résilience. Dans ce cadre, j’ai organisé ou participé à différents colloques destinés au grand public ou personnel de santé de 2007 à 2015. Impliquée depuis longtemps dans la Semaine du Cerveau à Montpellier, je suis responsable-coordinatrice de cet événement international à Montpellier.  L’association « La Comédie des Neurones » vient d’être créée pour la communauté des Neurosciences sur Montpellier.

Lasbleiz Christelle

lasbleiz

Maître de conférences EPHE

Contact : christelle.lasbleiz(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 93 47

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Lebart Marie-Christine

lebart

Maître de conférences, EPHE

Contact : marie-christine.lebart(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 39 89

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Lonjon Nicolas

silhouette h

Clinicien associé, Université de Montpellier

Contact : n-lonjon(at)chu-montpellier.fr

Equipe 5: Biologie intégrative de la neurorégénérescence

Marcilhac Anne

marcilhac

Maître de conférences, EPHE

Contact : marcilhac(at)univ-montp2.fr

Téléphone : 04 67 14 48 30

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Curriculum-vitae

Présentation

L’ensemble des travaux menés au cours de ma carrière ont eu pour but de (1) comprendre comment différents systèmes, tissus, cellules et molécules dialoguent et interagissent pour  réguler la physiologie de l’organisme et de la cellule afin d’en maintenir le bon fonctionnement et (2) d’étudier comment, à l’inverse, une dérégulation de ces différents mécanismes peut conduire à des processus pathologiques. Le fil conducteur de mes travaux a été le système nerveux et l’étude de la physiopathologie de ce système. Ma carrière peut se diviser en trois périodes au cours desquelles j’ai eu l’opportunité de réaliser mes projets de recherche dans des laboratoires et équipes dont les approches scientifiques étaient à la fois conceptuellement et techniquement différentes. Dans ce contexte-là, mes travaux de recherche m’ont conduite à étudier : (1) les aspects intégrés de la physiologie du système neuroendocrinien (doctorat et post-doctorat, 1994-1999), (2) les mécanismes cellulaires et moléculaires impliquant les calpaïnes dans le fonctionnement de différents organes et tissus tels que le muscle et le système nerveux  (recrutement en tant que maître de conférences à l’EPHE, 2000-2008) et (3) le rôle et le mécanisme d’action d’une protéine ciblée, Reg-1a, sur le fonctionnement neuronal physiologique et pathologique (intégration  en 2008 au sein du laboratoire "Mécanismes moléculaires dans les démences neurodégénératives"). Mon parcours scientifique me permet de proposer aujourd’hui un  projet intitulé "Implication de Reg-1a dans la physiopathologie des maladies neurodégénératives" allant de la cellule à l’homme et de mener celui-ci au sein d’un réseau collaboratif riche d’expertises et de compétences complémentaires.

L’enseignement universitaire et la diffusion des savoirs vers des publics non avertis ont également jalonné ma carrière et font partie intégrante des projets que je développe au travers notamment de mon implication à la direction de l’Institut Transdisciplinaire d’Etude du Vieillissement. 

Mestre-Francès Nadine

silhouette f

Maître de conférences EPHE

Contact : nfrances(at)univ-montp2.fr

Téléphone : 04 67 14 42 52

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

PRESENTATION

Nadine Mestre-Frances est Maître de conférences à l’Ecole pratique des Hautes Etudes. Elle enseigne dans le domaine des neurosciences et de l’expérimentation animale. Elle est co-responsable de l’équipe « Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives », au sein de l’unité mixte INSERM U1198-EPHE-UM intitulée « Mécanismes moléculaires dans les démences neurodégénératives ». Elle étudie le vieillissement cérébral et les maladies neurodégénératives telles que maladie à prions, maladie d’Alzheimer et maladie de Parkinson chez un modèle de primate non humain, le microcèbe. Le développement de ce modèle a été soutenu par différents financements : US Alzheimer organization, France Alzheimer, National Institutes of Health, European Program FP7, GIS Prion, ANR e-rare. Elle est directrice de la plateforme animalerie de l’Université de Montpellier (CECEMA; www.cecemaa3l3.univ-montp2.fr).

Perrin Florence

perrin

Professeur, Université de Montpellier

Contact : florence.perrin(at)umontpellier.fr

Equipe 5: Biologie intégrative de la neurorégénérescence

Rossel Mireille

acquatella

Maître de conférences, EPHE

Contact : mireille.rossel(at)umontpellier.fr / mireille.rossel(at)ephe.sorbonne.fr

Téléphone : 04 67 14 38 15

Equipe : Plateforme Poisson-zèbre, responsable scientifique

Collaborations :

  • P. Bomont, INM, Montpellier
  • B. Boquet, INM, Montpellier
  • N. Bettache, IBMM, Montpellier
  • C. Paul/ C. Goze, EPHE- Université de Bourgogne
  • TMA Neildez, EPHE-Genethon
  • A. Pierani Institut Jacques Monod, Paris
  • S. Poluch USUHS Bethesda, US
  • W.Ted. Allison, University of Alberta, Canada

Présentation

Après un doctorat à l’Université Claude Bernard Lyon1, je me suis intéressée à des pathologies liées aux cellules des crêtes neurales (M. Billaud, CNRS Lyon 1993-95) puis au développement précoce du système nerveux et sa régulation par les gènes Hox (M. Capecchi, HHMI, Utah, US, 1995-1999). Recrutée à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes en 2001, mes projets se sont focalisés sur les mécanismes régulateurs du développement du système nerveux des vertébrés et plus particulièrement les facteurs permettant à un progéniteur neuronal de trouver sa position fonctionnelle. Afin d’étudier les rôles de la reeline et de la chimiokine CXCL12 et de ses récepteurs CXCR4/CXCR7, j’ai développé des modèles d’études de la migration neuronale au niveau du tronc cérébral et du néocortex chez la souris et le poisson-zèbre. Mes projets actuels concernent les facteurs impliqués dans les pathologies neurodégénératives et la neurotoxicité à l’aide du modèle poisson-zèbre, avec pour but d’identifier les mécanismes précoces qui vont conduire à la mort neuronale.

Animation scientifique : je co-organise le Zebrafish Club qui réunit la communauté "zebrafish" montpelliéraine 2 à 3 fois par an.

Mes fonctions administratives au sein de l’EPHE sont les suivantes : je suis membre de la Commission des Enseignements (2012-présent) et membre du bureau de la section des Sciences de la Vie et de la Terre (2014-présent).

Trousse Françoise

trousse

Maître de conférences EPHE

Contact : francoise.trousse(at)umontpellier.fr / francoise.trousse(at)ephe.sorbonne.fr

Téléphone : 04 67 14 48 30

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Collaborations :

  • Pr. Bovolenta P., CBMSO, CSIC-Universidad Autónoma de Madrid, (CIBERER), Espagne
  • Dr. Catheline G., Pr. Micheau J., INCIA, Bordeaux
  • Dr. Bassem Hiba, RMSB, UMR 5536 CNRS/Université de Bordeaux 2
  • Pr. Riedel G., School of Medical Sciences, University of Aberdeen, Royaume-uni

Présentation

Mes recherches ont porté sur le développement du système nerveux et en particulier sur le rôle des molécules morphogènes dans l’induction des oligodendrocytes dans le tube neural de poulet (doctorat, Université Paul Sabatier, Dr P. Cochard, Toulouse, 1998) et dans la spécification et la différenciation de l’œil de vertébré (stage post-doctoral, Pr. P. Bovolenta, Instituto Cajal-CSIC, Madrid, 1998-2002). Au cours d’un second stage post-doctoral (CBD-CNRS, Pr C. Soula, Toulouse, 2003-2006), j’ai étudié la fonction du gène Glial cell missing (Gcm) au cours de la neurogenèse de vertébré. En janvier 2007, j’ai été recruté en tant que maître de conférences à L’École Pratique des Hautes Études, au laboratoire MMDN. Mon axe de recherche s’est orienté sur la fonction développementale d’une protéine inflammatoire, Regenerating Islet derived-1 (Reg-1a), exprimée précocement dans le système nerveux central et qui est retrouvée sous forme d’agrégats dans le cerveau de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Actuellement ma thématique de recherche tend à comprendre l’implication de Reg-1a dans les processus neurodégénératifs liés aux tauopathies à partir de modèles transgéniques et cellulaires.

Verdier Jean-Michel

verdier

Directeur du MMDN, Directeur d'études EPHE

Contact : jean-michel.verdier(at)umontpellier.fr

Téléphone : 04 67 14 32 91

Equipe 1 : Vieillissement cérébral et maladies neurodégénératives

Présentation

Biochimiste et neurobiologiste, J.M. Verdier est Directeur d’Études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE, Sorbonne, Paris). Il dirige le laboratoire "Mécanismes Moléculaires dans les Démences Neurodégénératives" (Inserm, Université de Montpellier, EPHE) depuis 2005. J.M. Verdier s’intéresse au développement de modèle primate de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, ainsi qu’aux mécanismes de formation de protéines fibrillaire dans les maladies neurodégénératives pour lequels il a obtenu le Prix Jansen de l’Académie Nationale de Médecine.