Plateforme ZebraSens de phénotypage

Présentation

Présentation

Co-Responsables : Mireille Rossel et Benjamin Delprat

Comité de Pilotage : Anne-Françoise Roux, Mireille Rossel, Laurent Givalois, Tangui Maurice, Benjamin Delprat, Jean-Michel Verdier

La plateforme ZebraSens a été créée à l’initiative de 2 laboratoires : MMDN (JM Verdier) et LGMR (AF Roux) afin d’analyser au niveau fonctionnel les déficits sensoriels et comportementaux dans les pathologies dégénératives.

Cette plateforme regroupe sur le même site et à proximité de la plateforme d’élevage du Laboratoire MMDN « Ze-Neuro », des équipements de pointe permettant l’analyse de la vision, de l’audition et du comportement locomoteur du poisson zèbre aux stades larvaires jusque chez l’adulte.


La vision est évaluée par :
- La « Visiobox® », capable de mesurer la réponse OKR (OptoKinetic Response test). Ce test évalue l’acuité visuelle des poissons zèbre dans un environnement sans stress et de façon automatisée.
zebrasens1
L’acuité visuelle mesurée par OKR implique le mouvement des yeux des poissons. Ce mouvement est généré par le défilement de lignes blanches et noires à intervalles réguliers et fortement contrastées. Il est possible de diminuer la taille ou le contraste des bandes noires pour augmenter la difficulté et évaluer avec précision l’acuité visuelle d’un poisson sauvage ou mutant. Il est possible de mesurer l’acuité visuelle de 4 poissons en même temps.

- La « Zebrabox® » et le test VMR (Visual Motor Response), permet de mesurer la réponse locomotrice à des flash lumineux, isolés ou répétés.

zebrasens2


L’audition
est analysée grâce à :
- La « Zebrabox Fast® » disposant d’un module vibratoire. Ce système est capable de mesurer la courbure que fait le poisson suite à une stimulation sonore de fréquence et d’intensité choisie. Cette courbure est caractéristique du comportement d’évitement d’un prédateur et renseigne sur l’acuité auditive du poisson.

zebrasens3 


Le comportement locomoteur sera étudié avec :
- La « Zebrabox classique® » : Les larves sont vidéotraquées et il est ainsi possible de déterminer la distance parcourue, la position, les phases d’arrêt et d’activité des larves à différents stades.

zebrasens4

- Le « ZebraCube® » : Les poissons adultes sont vidéotraqués et il est ainsi possible de déterminer la distance parcourue, la position, les phases d’arrêt et d’activité des poissons.

En outre, il est possible de mesurer le comportement social (« shoaling ») et la mémoire spatiale (T-maze et double H-maze).

zebrasens5

- La « Shuttle Box® » : Ce dispositif complémentaire de la « ZebraCube » permet de mesurer l’évitement actif des poissons adultes suite à des stimuli électriques.


Remerciements: La plateforme « ZebraSens de phénotypage” a été principalement financée par l’Association SOS Rétinite France, via le concours de la Caisse d’Epargne.

zebrasens6

Equipe

Mireille Rossel, responsable scientifique

rossel

Maître de conférences, EPHE

Contact : mireille.rossel(at)umontpellier.fr / mireille.rossel(at)ephe.sorbonne.fr

Téléphone : 04 67 14 38 15

Benjamin Delprat, responsable scientifique

benjamin

Chargé de recherche, Inserm

Contact : benjamin.delprat(at)inserm.fr

Téléphone : 04 67 14 36 23

Références

  • Nasri A, Valverde AJ, Roche DB, Desrumaux C, Clair P, Beyrem H, Chaloin L, Ghysen A, Perrier V (2016) Neurotoxicity of a Biopesticide Analog on Zebrafish Larvae at Nanomolar Concentrations. Int J Mol Sci. 17 :21-37.
  • Angebault C, et al. Recessive mutations in RTN4IP1 cause isolated and syndromic optic neuropathies. American Journal of Human Genetics, 2015, 97(5):754-60.
  • Huc-Brandt S, Hieu N, Imberdis T, Cubedo N, Silhol M, Leighton PLA et al. Zebrafish prion protein PrP2 controls collective migration process during lateral line sensory system development. PloS One, 2014; 9: e113331.
  • Gamba L, Cubedo N, Ghysen A, Lutfalla G, Dambly-Chaudiere C. Estrogen receptor ESR1 controls cell migration by repressing chemokine receptor CXCR4 in the zebrafish posterior lateral line system. Proc Natl Acad Sci U S A, 2010; 107: 6358358863
  • Cubedo N, Cerdan E, Sapede D, Rossel M. CXCR4 and CXCR7 cooperate during tangential migration of facial motoneurons. Molecular and Cellular Neuroscience, 2009, 40:474-484.
  • Sapede D, Rossel M, Dambly-Chaudiere C, Ghysen A. Role of SDF1 chimiokine in the development of lateral line efferent and facial motor neurons. Proc Natl Acad Sci U S A, 2005 ;102:1714-8.